Territoire Culturel

CREAF / L’Herbier Matawin

GTC
Groupe Territoire Culturel
http://www.territoire.org
info@territoire.org
SOURCE :

Pin blanc

Pinus Strobus
White Pine

Origine / Habitat

Le Pin Blanc est originaire de l'Est du continent nord-américain, tandis qu'il est cultivé en Europe, où il a été introduit au début du XVIIIème siècle. Tandis qu'il peut atteindre une soixantaine de mètres de hauteur en Amérique, ses variantes européennes n'atteignent qu'une trentaine de mètres tout au plus.

Description

Le Pin Blanc a une apparence discrète, qui le situe quelque part entre le pin rouge et le mélèze. Il comporte des branches assez légères, recourbées vers le haut et qui sont généralement assez fines. Son tronc est d'une couleur foncée s'approchant du noir, et ses branches comportent des nuances mentionnées plus bas.

Utilisations

Bois

Le bois du Pin Blanc était particulièrement recherché pour faire des mâts de navires, c'est la raison pour laquelle il a été cultivé, notamment en Angleterre pour armer la flotte britannique. Au Canada, durant l'époque de la colonisation, ils ont été décimés pour les mêmes raisons : le lucratif commerce de bois de construction nécessaire à la construction des navires, a incité les armateurs à réquisitionner surtout des troncs élancés et solides pour l'industrie maritime.

Ecorce

L'écorce du Pin Blanc, moins ligneuse que celle du pin rouge, et beaucoup plus lisse, peut être utilisée de la même façon, cependant avec un peu moins de malléabilité. Elle se défait assez facilement du tronc et il est recommandé de la travailler à frais. Il ne faut cependant pas perdre de vue que cette opération peut aussi lui coûter la vie. Pour cette raison, nous recommandons de ne prélever l'écorce de cet arbre que sur les sujets déjà destinés à la coupe, et cette précaution s'applique, évidemment, à toutes les autres espèces d'arbres... L'odeur de l'écorce rappelle celle de la térébenthine, elle a un goût sucré et amer tout à la fois, et des propriétés astringeantes. Attention, certain sirops très concentrés extraits du Pin Blanc comportent assez de morphine pour créer un risque de dépendance pathologique.

Branches

Les branches du Pin Blanc sont très élastiques, par conséquent pratiques pour toutes sortes d'usages. De la même façon que pour les racines d'Epinette, on peut les fendre en deux ou en quatre dans le sens de la longueur, pour obtenir toujours plus d'élasticité, une plus grande longueur d'utilisation ainsi dédoublée ou quadruplée, ce qui permet de s'adapter aux travaux de précision (liage, pliage, ligatures diverses).

Aiguilles

Les aiguilles du Pin Blanc grandissent par groupes de cinq, tandis que les cônes sont un peu plus allongés qu'elles. D'un usage diurétique, elles sont très bénéfiques en cas de rhume ou de grippe, et ont un effet salutaire sur le foie et les reins. Elles entrent aussi dans la composition d'encens élaborés par le CREAF. Attention, certain sirops très concentrés extraits du Pin Blanc comportent assez de morphine pour créer un risque de dépendance pathologique.

Insolite

Un jeu autochtone consiste à faire tressauter des Poupées Dansantes faites en aiguilles de Pin Blanc. Chaque enfant fabrique une poupée qu'elle place sur une table parmi les autres poupées. Au son régulier du tambour, les poupées commencent à bouger, à s'animer et à tourner sur elles-mêmes. Les vibrations du tambour suffisent en effet à ébranler légèrement la table où, au moindre souffle, les poupées prennent vie. La gagnante est celle dont la poupée a dansé le plus longtemps sans tomber.