Territoire Culturel

CREAF / L’Herbier Matawin

GTC
Groupe Territoire Culturel
http://www.territoire.org
info@territoire.org
SOURCE :

Osier rouge

Cornus Stolonifera
Cornouiller
Dogwood, Red-Osier Dogwood

Origine / Habitat

L'Osier Rouge nait en Amérique du Nord, et s'étend du Canada au Mississipi. En Amérique Centrale, on la trouve répandue dans plusieurs régions du Mexique. Bien que cette plante aime les lieux humides, elle s'adapte à peu près à tous les terrains, et si on ne la perturbe pas, elle s'étend en formant des colonies. Au Canada, on l'appelle "Bois de Calumet", car le coeur de la tige est vide et peut servir pour fabriquer des tiges de pipes.

Description

Cette plante, ou plutôt cet arbuste, est celui qu'en hiver on reconnait le mieux, car ses tiges rouges vif sombre, dénudées de leurs feuilles, surgissent hors de la neige en grands bouquets assez denses. Ces tiges qui sont lisses, très compactes, sont couvertes de petits points gris, et d'onglets durs qui ressemblent à des griffes d'animaux. Ses fleurs sont d'une couleur jaune-blanc, elles sont petites, d'une texture laineuse et leur cime est en corymbe. Elles donnent de petits fruits qui sont des baies de couleur bleu vif.

Utilisations

Très utilisé autour d'un campement, l'Osier Rouge peut servir à faire des tenailles, des sous-plats, des liens, et pour étirer des peaux.

Pour des jeux de toutes sortes, il sert aussi à faire des flèches, des dards, des javelots, des arcs et même des cibles, recourbées telles les hampes arrondies qu'on tresse puis fiche en terre et qui servent de cible creuse.

En médecine, l'Osier Rouge est reconnu pour ses propriétés toniques, stimulantes et astringeantes. Il élève la température du corps et régule le pouls.

Ecorce

Son écorce, rapée et séchée, fournit un excellent substitut au tabac pour les fumeurs invétérés. Utilisée par conséquent depuis toujours comme ingrédient dans la composition du fameux "Kinni-Kinnick" (tabac) des Premières Nations, elle peut être fumée seule ou mélangée, son goût étant légèrement amer.

Racines

De l'écorce de la racine, on extrait un pigment écarlate. De l'écorce du tronc, selon l'espèce, on obtient un pigment qui s'étire du rouge au noir pour ce qui est de l'écorce extérieure, et un pigment couleur rouille à partir de l'écorce intérieure.

Branches

Des ses branches les plus épaisses, puisqu'elles sont naturellement creuses et que le bois est résistant, on fabrique pipes et calumets. Pour la même raison on utilise aussi les branches creuses les plus minces, pour faire des perles aux multiples usages. Grâce à leur flexibilité, les branches sont également utilisées en vannerie, puisqu'elles peuvent s'adapter à différentes tailles et styles.

Fruits

Des baies de l'Osier Rouge, on obtient une excellente huile pour cuisiner ou éclairer. Il existe plusieurs sortes d'Osiers Rouges (Cornus stolonifera, alternifolia, rugosa et autres) mais les plus utilisés, et parfois même indifféremment, sont ceux présentés ici.