Territoire Culturel

CREAF / L’Herbier Matawin

GTC
Groupe Territoire Culturel
http://www.territoire.org
info@territoire.org
SOURCE :

L'immortelle

Antennaria Margaritaceum
Cudweed, American Everlasting, Perl Flowered

Origine / Habitat

Cette fleur sauvage, répandue en Amérique du Nord et dans les plaines de Russie ainsi que dans certains pays d'Europe du Nord où elle est cultivée, comme en Angleterre et au Pays de Galles, pousse dans les endroits secs, sablonneux, comme les bords de chemins, les champs en friches et les terrains vagues. En Matawinie, on la trouve surtout à proximité d'endroits rocailleux, dans les espaces ouverts, les clairières des parcs et des réserves fauniques, ains que sur les sommets dégagés et les parterres abandonnés après la coupe de bois.

Description

L'Immortelle est une plante haute et abondante qui développe des colonies par ensembles groupés ou dispersés. Ses fleurs blanches, qui ressemblent à de minuscules paquerettes au coeur plus foncé, forment un petit bouquet plat, dont chaque branche est couronnée de plusieurs têtes. Celles-ci deviennent cotonneuses en séchant, et la tige, légèrement collante, laisse une poisse dans la main quand on la cueille. Ses feuilles minces et allongées sont linéaires et lancéolées. L'Immortelle se propage facilement par ses racines rampantes, surtout s'il y a du soleil et que l'endroit est dégagé. Elle revient chaque année sur les mêmes lieux, si l'on prend soin de la repolléniser après l'avoir cueillie. Sinon, elle fleurit de toute façon de juillet à septembre, de façon un peu disparate et nomadique. Mais comme la verge d'or, à de rares exceptions près, elle est considérée comme une plante envahissante et n'est donc pas encouragée.

Utilisations

Sans conteste, cette plante offre un grand potentiel dans nos offices. En premier lieu en raison de son abondance, puis à cause de la facilité qu'on a à la cueillir, si l'on sait la trouver. Elle est assez résistante pour être transportée facilement, bien que ses longues tiges puissent être pliées ou cassées et conserver la trace de cette pliure. Elle fut la première plante retenue par le CREAF pour commencer les expérimentations en Matawinie.

Grâce à ses caractéristiques imputrescibles - car l'Immortelle sèche et semble ne jamais mourir, d'où son nom - grâce aussi à son arôme, à sa combustion lente et à la flamme qu'elle procure, nous l'avons trouvée idéale pour la fabrication des "smudges" : ceux-ci, habituellement utilisés par les autochtones, sont habituellement fabriqués à partir du sauge, qu'on ne trouve guère à l'Est du Canada. Ici, les Immortelles remplacent le Sauge parfaitement. Après de nombreuses expérimentations, c'est ainsi que le CREAF a réalisé les premiers "Smudges de l'Est" à partir de cette plante habituellement délaissée.

Ses feuilles peuvent être fumées et entrent dans la composition du tabac autochtone, le Kinni-Kinnik. Chez certaines nations, on l'appellait "The lady's tobacco" tant son goût est suave et parfumé, sans toxicité pour la santé.

Sa fumée est bonne pour l'asthme, elle purifie les espaces renfermés et fait revenir en vie les gens qui ont perdu connaissance. Son herbe fraiche, mastiquée, resserre et renforce les gencives.
Une des particularités de cette plante, d'où aussi son nom, est sa durabilité après la cueillette. Elle conserve son aspect naturel, sa fraicheur, ne semblant pas vieillir, et sèchant discrètement sans faner. Elle se conserve pendant des années.