Territoire Culturel

CREAF / Forêt créative

GTC
Groupe Territoire Culturel
http://www.territoire.org
info@territoire.org
SOURCE :

Glossaire botanique

A

Acaule (adj) : plante sans tige apparente.

Accrescent (adj) : qualifie un calice qui continue à croître pendant la formation d'un fruit.

Acéphale (adj) : sans tête.

Actinomorphe (adj) : se dit d'une corolle présentant plusieurs niveaux de symétrie -en étoile-.

Acuminée (n.f) : désigne une feuille qui se termine par une pointe.

Adducteur (adj) : caractéristique de ce qui conduit (par exemple, une tige qui transporte la sève).

Aiguille (n.f) : Feuille très étroite, vernissée et aiguë, caractérisant la plupart des conifères. Les aiguilles peuvent être rondes ou plates.

Akène (n.m.) : tout fruit sec qui ne contient qu'une seule graine libre et qui ne peut pas s'ouvrir.

Alternes (ou "isolées) : se dit des feuilles superposées une à une sur une tige.

Anémogamie (n.f) : phénomène du vent transportant le pollen.

Anémophile (adj) : arbre qui est pollinisé par le vent. Exemple : l'aulne.

Androcée (n.m.) : l'ensemble des étamines d'une fleur.

Angiospermes (adj) : végétaux possédant une fleur élaborée, dont les ovules sont enfermés par un ovaire qui donne le fruit.

Anthère (n.f.) : partie fertile d'une étamine où se forment les grains de pollen.

Apétale (adj) : signifie "sans pétale". Toute fleur possédant un périanthe formé d'un seul cercle de sépales, même si celles-ci sont colorées.

Arille (n.f.) : formation charnue qu'on rencontre sur certaines graines et et qui leur donne l'apparence d'un fruit (d'où parfois la désignation impropre de "baie" qui leur est donnée).

Aromathérapie (n.f) : méthode thérapeutique (considérée par certains comme une science) qui utilise les essences végétales ou les huiles essentielles, notamment pour leurs pouvoirs olfactifs.

Astringent (adj) : qui a la capacité de sècher, d'assècher, de retenir l'eau.

Axile (adj) : qualifie l'angle droite entre une feuille et une tige, entre une tige principale et une branche latérale.

B

Bacciforme (adj) : qui a l'apparence d'une baie. Ce peut être une graine avec une enveloppe charnue, ou un fruit sec, comme par exemple les cônes du genevrier ou les graines d'if recouvertes d'arrilles.

Baie (n.f.) : fruit exclusivement charnu, qui contient des graines (pépins). Le raisin et la tomate en font partie, par exemple.

Basal (adj) : qui concerne la base d'une plante.

Bilabiée (n.f) : désigne une corolle dont les pétales ont la forme de deux lèvres plus ou moins soudées.

Binôme (n.m) : nom d'espèce et nom de genre servant, de façon associée, à nommer scientifiquement une espèce végétale.

Bipennée (adj) : qui comporte des feuilles opposées subdivisées en feuilles opposées, comme dans le cas des composées.

Bractée (adj) : qui a l'apparence d'une petite fleur, et qui accompagne les fleurs ou les pédoncules. Peut avoir des formes et des couleurs variables.

Bulbulifère (adj) : qui comporte plusieurs petits bulbes accompagnant les feuilles ou les fleurs.

C

Caduc, caduque (adj) : se dit d'un feuillage qui tombe à l'automne (par opposition à persistant). Se dit aussi d'une fleur qui tombe précocement.

Cal (n.m) : ornementation typique des graines de haricots.

Calice (n.f) : partie extérieure des segments qui entourent une fleur en son bourgeon. C'est le nom collectif qui désigne les sépales. Les calices sont habituellement de couleur verte.

Calicule (n.m.) : verticille de parties vertes qui se trouve à l'extérieur du calice.

Capitule (n.m.) : inflorescence typique des fleurs composées (ou astéracées), par exemple, chez celles qui sont regroupées sur un réceptacle plus ou moins bombé.

Capsule (n.f.) : fruit sec qui s'ouvre par des pores, par un couvercle ou encore par des valves, et qui contient plusieurs graines.

Carpelle (n.f) : fruit primitif ou partie issue du pistil.

Caulinaire (adj) : qui part de la tige.

Cime (n.f.) : partie supérieure d'un arbre, de forme variable suivant les espèces (cime pyramidale, étalée, etc.)

Cladode (n.m.) : rameau vert aplati qui ressemble à une feuille et qui réalise la photosynthèse à la place de celle-ci.

Coiffe (n.f) : partie de la racine constituée de cellules résistantes qui protègent la racine et assurent sa pénétration efficace dans le sol.

Composée (n.f) : feuille formée de sous-unités appelées folioles.

Composée imparipennée (n.f) : feuille qui comporte un nombre impair de folioles placées de part et d'autre de la nervure centrale, et comportant une foliole terminale.

Composée palmée (n.f) : feuille composée de plusieurs folioles fixées à la même hauteur.

Composée paripennée (n.f) : feuille comportant un nombre pair de folioles placées de part et d'autre de la nervure centrale.

Connées (adj.) : se dit de deux feuilles placées l'une en face de l'autre, sessiles et soudées par la base de leur limbe.

Coque (n.f) : enveloppe ligneuse de certaines graines.

Cordiforme (adj.) : désigne un limbe en forme de cœur.

Corole (n.f) : l'intérieur d'une fleur, composée de plusieurs pétales libres ou fusionnés.

Corymbe (n.m.) : inflorescence dont les pédoncules floraux, de dimension inégale, partent de hauteurs différentes mais ramènent les fleurs au même niveau.

Cotylédons (n.m) : masses de couleur blanchâtre constituant les premières feuilles épaissies de suffisemment de réserves nutritives pour répondre aux besoins en germination de la plantule jusqu'au moment où la plante saura faire elle-même sa photosynthèse. Les cotylédons n'ont pas encore la forme caractéristique de la plante.

Cryptogames (adj) : ensemble des végétaux sans fleurs, ni graines. Ce sont les végétaux les plus anciens et les plus archaïques. Par exemple : les algues, les champignons, les fougères, les lichens, les mousses, les prêles.

Cyanophytes (n.m) : unicellulaires procaryotes chlorophylliens.

Cyathium ou Cyathe (n.m.) : désigne l'inflorescence complexe rencontrée dans le genre Euphorbia.

Cyme (n.f.) : type d'inflorescence particulière où chaque rameau se termine par une fleur, et où toute nouvelle fleur apparait ensuite en dessous de cette fleur.

D

Décurrente (adj) : terme désignant une feuille dont la base enveloppe le rameau. Exemple : les écailles de cyprès.

Décussées (adj) : feuilles naissant alternativement dans un plan tourné de 90°. Exemple : l'érable.

Dentée (adj) : feuille dont le limbe présente des petites dents. Exemple : le charme.

Déhiscent (adj) : fruit qui s'ouvre à maturité pour libérer la graine.

Diakène (adj) : fruit sec indéhiscent qui contient deux graines libres.

Dicotylédones (adj) : plantes à fleurs dont la plantule possède deux cotylédons.

Dichotomique (adj) : mode de ramification archaïque qualifiant des nervures qui se scindent en donnant deux nouvelles nervures chaque fois.

Dioïque (adj.) : plante comportant des individus à fleurs uniquement mâles et des individus à fleurs uniquement femelles, chaque sexe étant sur des pieds séparés.

Distiques (adj) : feuilles poussant dans un même plan pour capter le maximum de lumière. Exemples : le charme, l'orme, le hêtre, le tilleul.

Dormance (n.f) : p période d'inactivité et de repos de la graine durant l'hiver.

Drageon (n.m) : nouvelle plante se formant à partir de la racine d'une autre.

Drupe (n.f.) : fruit charnu indéhiscent possédant le plus souvent un seul noyau (par exemple, la prune).

E

Écailles (n.f.) : couches minces, superposées, d'une écorce, qui se détachent avec l'âge. À la différence des plaques, elles se superposent comme les écailles de poisson.

Elliptique (adj) : plus large au milieu et plus étroit aux extrémités.

Embryon (n.m) : future plante composée de la radicule, la tigelle et la gemmule.

Entière (adj) : marge sans dents, lobes ou divisions.

Entomogamie (n.f) : transport du pollen par les insectes.

Epi (n.m.) : grappe de fleurs sans pédoncules (= sessiles).

Epillet (n.m.) : épi de taille réduite (typique des Poacées, par exemple chez les Graminées). Les épillets sont le plus souvent regroupés à leur tour en inflorescence supérieure (épi, panicule, etc).

Epine (n.f) : excroissance défensive dure et pointue en forme d'aiguille, qui surgit d'une tige. Sert à capter l'eau ou à protéger la plante.

Etamine (n.f) : fleur unisexe qui ne possède que les organes reproducteurs mâles.

Eucaryote (adj) : désigne une cellule possédant un vrai noyau qui protége le matériel génétique.

F

Faisceau (n.m) : un groupe de branches ou de feuilles.

Fasciculées (adj) : feuilles qui naissent sur un même nœud en faisceau et non pas en périphérie.

Feuillage (n.m) : feuilles d'un arbre ; branchages garnis de feuilles.

Feuillaison (n.f) : développement des feuilles.

Feuille (n.f) : partie d'un végétal, généralement verte, plate et mince.

Filet (n.m) : petite tige qui supporte l'anthère.

Fleur (n.f) : partie des végétaux qui porte les organes de reproduction. Plante qui produit des fleurs. Le plus souvent, la fleur est appréciée pour sa beauté (pétales, parfum, couleur) et peut servir d'ornement intérieur ou extérieur.

Fleur simple (n.f + adj) : qui comporte un nombre normal de pétales, généralement 4 à 6, et plus s'il s'agit de fleurs stériles dont les pétales sont appelés rayons.

Fleur double (n.f + adj) : fleur qui porte au moins deux fois plus de pétales que la fleur simple au point de cacher complètement le centre de la fleur.

Fleuri (adj) : en fleurs, couvert de fleurs.

Fleurir (vb) : produire des fleurs, être en fleurs.

Floraison (n.f) : épanouissement des fleurs, à une époque généralement spécifique selon chaque espèce (floraison printanière, estivale, automnale, hivernale, précoce, tardive, etc).

Foliole (n.f.) : subdivision d'une feuille composée.

Follicule (n.m.) : fruit sec plus ou moins allongé, à déhiscence (ouverture) uniquement ventrale.

Fructifère (adj) : qui porte des fruits.

Fructification (n.f) : formation des fruits, période où les fruits se forment.

Fructose (n.f) : sucre des fruits.

Frugifore (adj) : qui se nourrit de fruits.

Fruit (n.m) : produit végétal qui succède à la fleur après fécondation et qui renferme les graines. Dans beaucoup d'espèce, le fruit est juteux, coloré, comestible et sucré.

G

Gaine (n.f) : partie du pétiole élargie à la base.

Gemmule (n.m) : partie de l'embryon qui donnera la feuille.

Géotropisme (n.m) : type de mouvement qu'effectue une plante, soit vers le bas (cf. les racines), ou vers le haut (cf. les arbres, dressés verticalement dans les airs).

Géotropisme négatif (n.m) : mouvement que font les plantes vers le haut en sens contraire à la gravité terrestre pour s'assurer une distribution homogène et maximum de lumière.

Géotropisme positif (n.m) : mouvement que font les plantes vers le bas, attirées par le centre de gravité de la Terre par besoin de solidité.

Glabre (adj) : feuille lisse, sans poils.

Glauque (adj) : floraison de couleur bleue-blanche, bleue-verte, bleue-grise ou blanche, à l'apparence poudrée ou cireuse.

Glomérule (n.m) : inflorescence dense et globuleuse constituée par le regroupement de fleurs sessiles étroitement rapprochées.

Glutineux (adj) : visqueux, gluant.

Gousse (n.f.) : fruit sec plus ou moins allongé, à ouverture ventrale et dorsale donnant deux valves (par exemple, l'ail).

Grappe (n.f.) : inflorescence dont les fleurs pédonculées sont étagées et s'ouvrent progressivement de bas en haut.

Gymnospermes (adj) : végétaux possédant une fleur très réduite, dont les ovules ne sont pas protégés par un ovaire. Les graines, qui possèdent au moins deux cotylédons, ne sont pas protégées par un fruit. Exemple : les conifères.

Gynécée (n.m.) : synonyme de pistil, partie femelle de la fleur.

H

Héliophile (adj) : désigne un type d'arbres ou de plantes qui préfèrent l'ensoleillement. Exemple : l'aubépine.

Hémiparasite (n.m) : plante chlorophyllienne dépourvue de racines et qui pousse sur une autre plante à partir de laquelle elle puise eau et sels minéraux.

Hermaphrodite (adj) : fleur pourvue des deux sexes, étamines mâles et ovaires. Exemples : le pommier, le cerisier.

Hétérophylles (adj) : feuilles de tailles et de formes variées sur un même rameau. Exemples : le hêtre, le peuplier blanc, et la pruche.

Hétéroxylé (adj.) : désigne un bois formé de plusieurs types d'éléments : vaisseaux et cellules de parenchyme ligneux.

Hile (n.m) : point d'attache entre la graine et le fruit.

Homoxylé (adj.) : se dit d'un bois formé d'un seul type d'éléments.

Hydrogamie (n.f) : transport du pollen par l'eau.

Hydrotropisme (n.m) : déplacement de la racine vers une source d'eau ou d'humidité, mouvement qualifié de positif puisqu'il répond à un besoin vital.

I

Imparipennée (adj) : feuille composée d'un nombre impair de folioles. Exemple : le sorbier.

Indéhiscent (adj) : fruit qui ne s'ouvre pas spontanément lorsqu'il tombe à terre, mais seulement après pourrissement, libérant à ce moment seulement la graine qui se développe alors.

Indigène (adj.) : plante originaire du pays.

Inflorescence (n.f) : ensemble de fleurs regroupées.

Internodule (n.m) : section de la tige entre deux nodules adjacents.

Involucre (n.m.) : constitué par les bractées situées sous le capitule des Astéracées ou à la base des rayons d'une ombelle d'Apiacées.

Isolées (adj.) : feuilles dites aussi "alternes", se développant une par une sur une tige.

L

Laciniée (adj) : feuille découpée en lobes profonds et aigus. Exemple : l'érable argenté.

Lancéolée (adj.) : feuille en forme de fer de lance, c'est-à-dire ovale et plus pointue aux deux extrémités.

Latéral (adj) : qui part d'un côté ou des côtés d'un organe.

Lenticelle (n.f) : ouverture sur l'écorce qui permet à l'air d'atteindre les tissus sous-jacents. Exemple : le cerisier.

Liber (adj.) : tissu conduisant la sève élaborée.

Lichen (n.m.) : organisme produit de la symbiose entre une algue verte unicellulaire (protiste) ou une cyanophyte (procaryote), et un champignon.

Ligneux (adj.) : qualifie un tissu résistant composé de cellules dont la paroi est imprégnée de lignine. Matière ligneuse : terme utilisé dans l'industrie forestière pour désigner le bois à récolter.

Lignine (n.f) : substance imprégnant la paroi de certaines cellules (bois, sclérenchyme) et la rendant très dure.

Ligule (n.f) : chez les herbes, la mince excroissance qui part de la surface intérieure d'une feuille.

Limbe (n.m) : partie verte, élargie et aplatie de la feuille qui capte la lumière solaire et qui permet de réaliser la photosynthèse.

Linéaire (adj) : allongé et étroit.

Lobe (n.m) : subdivision d'un organe, telle qu'une feuille.

Loupe (n.f) : multiplication anarchique des cellules du cambium, provoquant une excroissance.

Lyrée (adj) : feuille découpée en plusieurs parties, la dernière étant la plus large.

M

Marcescentes (adj) : feuilles qui se dessèchent sur l'arbre avant de tomber mais qui peuvent rester accrochées durant l'hiver. Exemple : feuilles de hêtre ou de chêne.

Méristème apical (n.m) : partie de la racine qui contient de petites cellules, et permet l'apparition de nouvelles cellules.

Micropyle (n.m) : petite ouverture par lequel le tube pollinique du graine de pollen entre pour féconder l'ovule.

Moelle (n.f.) : tissu présent au centre des tiges.

Monocarpe (adj) : qui ne fleurit qu'une seule fois et qui meurt par la suite.

Monocotylédone (adj) : plante à fleurs dont la plantule ne comporte qu'un cotylédon, et qui n'a ni tronc, ni ramification, mais un stipe. Elle ne produit pas de bois, poussent en hauteur mais ne grossissent pas. Ses fleurs comportent généralement trois pétales.

Monoïque (adj) : espèce dont les fleurs mâles et femelles sont sur le même arbre Exemples : le pommier, le cerisier.

Mucroné (adj) : se dit d'une feuille pointue et aiguisée.

Mycélium (n.m) : appareil végétatif de la plupart des champignons.

N

Naturalisé (adj) : se dit d'une plante se comportant comme une plante indigène mais qui ne l'est pas. Se dit aussi d'un végétal planté dans le but de créer une impression de génération spontanée.

Nectaire (n.m) : organe de certaines plantes produisant un liquide sucré, le nectar.

Nectar (n.m) : liquide sucré produit par les nectaires.

Nectarifère (adj) : qui produit du nectar.

Nervation (n.f) : agencement des nervures d'une feuille.

Nervure (n.f) : petit canal qui parcourt le limbe, le supporte et permet le transport de la sève. Elément de la charpente d'une feuille.

Nodule (n.m) : point sur une tige où la feuille, le bourgeon ou la branche surgit. Sur une herbe, une enflure apparait à chaque nodule.

Noeud (n.f) : point d'insersion d'une feuille sur une tige.

Noix (n.m) : petit fruit dur, sec, à une seule graine, qui ne s'ouvre pas avant maturité.

Nomenclature (n.f) : ensemble de règles régissant l'appellation et la classification des plantes.

Noyau (n.m) : partie centrale dure de certains fruits, qui plantée, permet sa reproduction.

O

Oblong (adj) : plus long que large et arrondi aux extrémités.

Ochréa (n.f.) : formation correspondant aux stipules soudés en une gaine qui entoure la tige.

Oeil (n.m) : bourgeon.

Ombelle (n.f.) : inflorescence dont tous les rayons (ou pédoncules floraux) partent du même point.

Ombelle composée (n.f) : ombelle formée de petites ombelles (appelées aussi ombellules).

Opposées (adj.) : feuilles placées par deux, l'une en face de l'autre.

Opposées décussées (adj.) : feuilles placées par deux à chaque niveau, l'une en face de l'autre, aux nervures principales situés en angles de 90 degrés d'un niveau à l'autre.

Orbiculaire (adj) : circulaire ou sphérique.

Organe (n.m) : partie d'une plante ayant une activité spécifique.

Ovaire (n.f) : partie basse et large du pistil qui contient les ovules qui, une fois fécondés, se transformeront en fruit.

Ovoïde (adj) : en forme d'oeuf, et dont la partie la plus étroite est rattachée à la tige.

Ovule (nom m.) : partie femelle qui, par fécondation par le pollen, produit la graine.

P

Paléobotanique (n.f) : partie de la paléontologie qui s'intéresse aux plantes fossiles.

Palmati- (pref) : préfixe signifiant "à disposition palmée".

Palmatilobées (n.f) : feuilles ayant une nervation palmée et des lobes marqués.

Palmée (adj) : type de nervation où toutes les nervures partent du même point, et dont la forme rappelle une main ouverte.

Palynologie (n.f) : étude du pollen.

Panicule (n.f.) : inflorescence composée de petites grappes regroupées elles-mêmes en une grappe principale, de forme plus ou moins triangulaires. Les fleurs sont situées sur des pédoncules inégaux qui partent de niveaux différents.

Papilionacée (n.f) : corolle typique de la famille des Papilionacées, comportant cinq pétales (deux carères ou inférieurs soudés ; deux ailes ou pétales droits ; et un étendard, ou pétale supérieur).

Parallèle (adj) : type de nervation où les nervures sont plus ou moins parallèles.

Parenchyme (n.m) : tissu végétal composé de cellules ayant une fonction bien définie (réserve, soutien, autre).

Paripennée (adj) : feuille composée d'un nombre pair de folioles.

Pauciflore (adj) : terme désignant une inflorescence possédant peu de fleurs.

Pédalée (adj) : type de nervation ressemblant à la nervation palmée mais comportant des nervures secondaires et tertiaires divergentes sur les deux nervures latérales.

Pédicelles (n.f) : ramifications du pédoncule où les fleurs sont en grappes.

Pédoncule (n.m) : bout de la tige qui supporte la fleur.

Pennati- (préf) : préfixe signifiant "à nervation pennée".

Pennée (adj) : type de nervation où une nervure principale et des nervures secondaires sont disposées de manière régulière de chaque côté.

Pépin (n.m) : petite graine de certains fruits (par exemple, les pommes) qui, lorsque plantée, permet la production de la plante ou de l'arbre.

Pérenne (adj) : plante qui vit habituellement plus que deux ans.

Perfolié (adj) : se dit d'une feuille entièrement soudée à la tige qui la porte et qui semble en être transpercée.

Persistant(e) (adj) : qualifie un feuillage qui persiste plusieurs années. C'est le cas des conifères.

Pétale (n.m) : division des parties intérieures (en forme de feuilles) d'une fleur. Les pétales sont généralement colorés et tombent quand la fleur fane. Ce sont eux, qui par leurs formes colorées, attirent les insectes.

Pétaloïde (n.m) : pièce florale, sépale ou stigmate, ressemblant à un pétale (tant par la forme que par la couleur).

Pétiole (n.m) : le brin par lequel la feuille est rattachée à la tige.

Phanérogame (adj) : ensemble des végétaux dont le mode de reproduction est basé sur les fleurs et les graines, comme par exemple les arbres.

Phloème (n.m) : tissu conduisant la sève élaborée.

Phototropisme (n.m) : déplacement de la feuille, de la tige ou des deux vers plus de lumière.

Photosynthèse (n.f) : processus vital, effectué seulement durant le jour, qui permet à la plante de fabriquer elle-même sa propre nourriture et l'oxygène nécessaire, formant la base de la chaine alimentaire.
Phyllode (n.m.) : pétiole élargi et applati ressemblant à un limbe.

Phylogénétique (n.f) : type de classification animale ou végétale qui admet la filiation entre les différents groupes. On emploie aussi le terme de phylogénique.

Phytochimie (n.f) : chimie des végétaux.

Pionnière (adj) : espèce qui colonise des terres pauvres. Exemples : le bouleau.

Pistil (n.m) : organe femelle de la fleur. Habituellement, il n'y en a qu'un au centre de la fleur.

Pistillée (adj) : fleur unisexe qui n'a que les organes femelles de reproduction.

Plantule (n.f) : future plante composée de l'embryon attaché aux cotylédons.

Pleureur (adj) : arbre aux feuilles ou aux branches retombantes.

Pollen (n.m) : cellule reproductrice mâle.

Pollinisation (n.f) : transport du pollen des étamines au stigmate.

Polycarpe (adj) : qui fleurit et produit des graine plusieurs fois.

Polygame (adj) : qui a des fleurs mâles, femelles et hermaphrodite sur des plants séparés de la même espèce.

Procaryote (n.m) : être unicellulaire dont le matériel génétique n'est pas contenu dans un noyau.

Protiste (n.m) : être unicellulaire eucaryote.

Pseudo Parallèle (adj) : type de nervation où les nervures sont plus ou moins parallèles mais finissent par converger en bout de feuille.

Pubescente (adj) : feuille ou tige dont le limbe ou le bord est couvert de petits poils soyeux.

R

Racine (n.f) : partie des végétaux qui les fixe au sol et par où ils se nourrissent.

Racinaire (adj) : ayant un rapport avec les racines.

Radical (adj) : qui part de la souche ou de la racine.

Radicule (n.f) : partie de l'embryon qui donnera la racine.

Raméal (adj) : ayant un rapport avec les rameaux.

Rameau (n.m) : pousse secondaire d'une branche.

Ramifié (adj) : ayant beaucoup de rameaux ou de branches.

Raphides (n.f.) : cristaux d'oxalate de calcium en forme d'aiguilles microscopiques.

Rayon (n.m) : fleur colorée en forme de pétale située sur le bord extérieur d'une fleur composée.

Réceptacle (n.m) : élargissement du pédoncule sur lequel sont attachées les parties de la fleur.

Région de croissance (n.f) : partie de la racine où l'on trouve les plus grosses cellules, et qui permet la formation de nouvelles cellules.

Réniforme (adj) : en forme de rein.

Réticulée (adj) : en forme de réseau, comme les nervures d'une feuille.

Rhizome (n.m.) : tige souterraine vivace, se développant le plus souvent à l'horizontale, et à partir de laquelle de nouvelles parties aériennes naissent chaque année.

Rosette (n.f) : ensemble de feuilles dispoées en cercle à la base d'une plante.

Rotacée (n.f) : corolle à pétales soudés à la base puis étalés comme les rayons d'une roue.

S

Saillie radiculaire (n.f) : renflement en haut de la graine qui contient la radicule.

Saprophyte (adj) : plante, généralement de couleur verte, qui emprunte sa nourriture aux matières mortes ou organiques.

Sépale (n.m) : chacune des sections formant le calice, qui entourent le bouton floral.

Sépaloïde (adj) : se dit d'une pièce florale (pétale ou autre) de couleur plus ou moins verdâtre, qui ressemble à un sépale.

Séquée (ajd) : feuille dont les découpures du limbe atteignent la nervure principale.

Sessile (adj) : qualifie une fleur, un fruit ou une feuille qui ne possède pas de pétiole ou de pédoncule.

Sève (n.f) : liquide vital, nutritif, circulant dans les vaisseaux des plantes.

Sève brute (n.f) : composé exclusif d'eau et de sels minéraux que les racines absorbent. La sève brute part des racines et remonte jusqu'aux feuilles par la tige.

Sève élaborée (n.f) : résultat de la photosynthèse qui contient de l'eau et des sucres, un des produits de la photosynthèse. A l'inverse de la sève brute, elle part des feuilles et redescend dans toutes les parties de la plante.

Silicule (n.f) : petite silique.

Silique (n.f) : fruit très allongé s'ouvrant en deux ou plusieurs parties, et qui contient des graines.

Simple (adj) : qualifie une feuille ne comportant pas de folioles.

Souche (n.f) : partie souterraine de la tige des plantes vivaces.

Spadice (n.m.) : inflorescence caractéristique des Aracées en forme d'épi charnu entouré par une bractée appelée spathe.

Spathe (n.f.) : bractée plus ou moins développée et colorée, généralement meembraneuse, qui entoure l'inflorescence.

Spatulée (adj) : feuille en forme de spatule.

Spontané (adj) : qui croit à l'état sauvage.

Sporophyte (adj) : plante qui comporte des spores.

Stigmate (n.m) : partie élargie, collante et supérieure du pistil, qui capte les grains de pollen.

Stipules (n.f.) : petites pièces foliacées, qu'on trouve à la base du pétiole à l'endroit où il s'insert dans la tige.

Stolon (n.m) : branche horizontale ou tige rampante qui part de la base d'une plante, s'enracine et produit de nouvelles pousses.

Stomate (n.m) : petites ouvertures microscopiques sur la face inférieure de la feuille, qui permettent les échanges gazeux avec l'environnement ; organe épidermique des végétaux.

Style (n.m) : partie allongée et droite femelle d'une fleur qui capte le pollen et l'amène vers l'ovaire.

Subglobuleux (adj) : presque globuleux.

Suborbiculaire (adj) : presque arrondi.

Subspontanée (adj) : plante non indigène à l'origine mais qui, dans certaines régions, s'est adaptée à son nouvel environnement.

Succulent (adj) : charnu, juteux. Se dit d'une plante aux tissus gonflés.

Symbiose (n.f) : association mutuellement bénéfique entre plusieurs organismes vivants.

T

Tannifère (adj) : qui comporte du tannin.

Taxonomie (n.f) : partie de la botanique qui classifie les plantes.

Tégument (n.m) : membrane ou peau qui recouvre et protège la graine.

Tépales (n.m.) : terme utilisé pour distinguer sépales et pétales lorsque ceux-ci sont presque identiques.

Terminal (adj) : qualifie l'extrémité d'une tige, d'une branche ou d'un bourgeon.

Tête (n.f) : désigne la grappe florale ou l'inflorescence comportant des fleurs individuelles sans tiges ou sur une tige très courte.

Tétrakène (adj) : fuirt sec indéhiscent qui contient quatre graines.

Thigmotropisme (n.m) : déplacement de la tige de certaines plantes qui s'enroule autour d'un objet, pour s'assurer, lorsque les tiges sont molles, d'une plus grande solidité. Ce mouvement est effectué notamment par les plantes grimpantes.

Thyrse (n.f.) : inflorescence composée de forme pyramidale, correspondant à une grappe de cymes.

Tige (n.f) : partie aérienne des végétaux, le plus souvent verticale, qui porte les feuilles, les bourgeons et les branches.

Tigelle (n.f) : partie de l'embryon qui donnera la tige.

Tomenteux (adj) : cotonneux, feutré.

Tourbière (n.f) : habitat humide, au sol acide, également appelé "terre noire", entièrement formé par la décomposition de végétaux, et ne supportant que certains végétaux.

Totipotence (n.f) : capacité qu'a n'importe cellule végétale de pouvoir en principe redonner un individu entier. S'applique aussi au tissu ou à l'organe ayant la même capacité.

Traçant (adj) : qualifie un rhizome ou une racine longuement rampant.

Trachéïdes (n.f) : cellules à paroi lignifiée constituant le bois des Gymnospermes. Celles-ci sont à la fois éléments de soutien et éléments de conduction de la sève brute.

Triakène (adj) : fuirt sec indéhiscent qui contient trois graines.

Trifolié (adj) : qui comporte trois feuilles.

Turgescent (adj) : gonflé par un trop-plein de liquide.

U

Unilatéral (adj) : qui ne se trouve ou qui n'est tourné que d'un seul côté.

Uninerve (adj) : qui ne comporte qu'une seule nervure.

Uniséminé (adj) : qui ne comporte qu'une seule graine.

Urcéolé (adj) : en forme de grelot.

Urticant (adj) : caractérise certains poils des feuilles ou des tiges irritants pour la peau.

V

Valve (n.f) : chacun des éléments qui compose l'enveloppe des fruits déshicents.

Variété (n.f) : définition taxinomique désignant la catégorie inférieure au rang des espèces.

Vasculaire (adj) : plante qui comporte des vaisseaux transportant la sève.

Ventral (adj) : face de la feuille qui est tournée vers la tige, ou chez les plantes rampantes, face qui est tournée vers le sol.

Vernaculaire (adj) : nom commun d'une plante, sous lequel elle est le plus souvent connue (par opposition à son nom scientifique).

Vernal (adj) : printanier.

Verruqueux (adj) : qui comporte des petites excroissances semblables à des verrues.

Verticilles (adj) : feuilles ou fleurs encerclant la tige par groupes de trois ou plus, au même niveau.

Vicariant (adj) : espèce parallèle à une autre espèce géographiquement éloignée.

Virescence (n.f) : transformation des organes floraux en feuilles vertes.

Vivace (adj) : désigne une plante qui croît et fleurit plusieurs années.
Vivipare (adj) : plante qui produit des nouveaux sujets à partir d'un bourgeon ou d'une graine rattachés à la plante mère.

Volubile (adj) : qui s'enroule en spirale autour des corps voisins.

Vulgaire (adj) : nom commun d'une plante, sous lequel elle est le plus souvent connue (par opposition à son nom scientifique).

X

Xérophile (adj) : plante qui aime les endroits secs.

Xérophyte (n.m) : plante qui habite dans des endroits secs.

Xylème (n.m) : tissu conduisant la sève brute.

Z

Zone pilifère (n.m) : partie de la racine qui est recouverte de poils absorbants, chacun d'entre eux étant une cellule. Leur fonction est de capter l'eau et les sels minéraux.

Zygomorphe (adj) : se dit d'un calice ou d'une corolle n'ayant qu'un seul plan de symétrie, vertical.

Zygote (n.m) : première cellule de l'embryon chez les plantes vasculaires.