Territoire Culturel

CREAF / Collections Thématiques

GTC
Groupe Territoire Culturel
http://www.territoire.org
info@territoire.org
SOURCE :

Collection thématique I

Immortelle

La première expérimentation réalisée à partir de l'Immortelle fut son utilisation comme "smudge" (il n'existe malheureusement pas d'équivalent de ce nom en français : pour se représenter ce qu'est un "smudge", il faut imaginer un accessoire de fumigation rituel d'origine autochtone, destiné à la purification des personnes ou des lieux, qui comporte aussi des usages des usages domestiques tels qu'aérer une maison après l'hiver et chasser les odeurs de renfermé. Le smudge est aussi connu pour faire "revivre" ceux qui perdent connaissance, par inhalation de la fumée qu'il dégage. En tout état de cause, c'est un objet important pour les Premières Nations, et son usage est avant tout rituel. Il a donc une valeur autre que simplement utilitaire.

photo

Si dans l'Est de l'Amérique du Nord les smudges sont traditionnellement faits à partir du sauge, ici, au Québec, et dans l'Est du continent, le sauge ne se répand pas aussi abondamment. Quelle plante pouvait donc remplacer celui-ci ? C'est ce que nous nous sommes mis à chercher.

De toutes les plantes expérimentées, l'Immortelle est celle qui a le mieux rendu les services que nous espérions. Son parfum est suave et raffiné. Elle correspond aussi à nos critères : facilité d'utilisation et de récolte, impliquant une économie de moyens nécessaire ; abondance et vivacité : c'est une plante sauvage qui pousse bien dans certains terrains et qui se propage en colonies.

Hormis les smudges autochtones, faits à partir du sauge et destinés à des usages rituels, les smudges qu'on trouve dans le commerce sont pour la plupart approximativement efficaces et peu esthétiques. C'est pourquoi nous avons voulu dans un premier temps chercher à améliorer cet aspect, et avons travaillé nos smudges de façon à ce qu'ils soient plus compacts. Après plusieurs essais avec diverses plantes et matériaux, nous avons retenu l'écorce de bouleau et la feuille de quenouille, comme ligatures flexibles avant de sécher, durables une fois en place, faciles à récolter, et pour finir résistants.

Nous avons réalisé d'autres expérimentations avec les fleurs séchées et moulues de l'Immortelle, dont l'une d'elle nous a livré une pâte végétale agréablement dorée et constellée de points blancs, comme dans les exemples visibles ci-dessus.

Avec la plante entière, triturée puis broyée, nous avons obtenu un excellent résidu utile pour toutes sortes de pâtes végétales. Enfin, nous avons découvert son potentiel pour faire des petit cônes d'encens ou de la Pâte à Feu, invention du CREAF.